Suivre le Christ, maître et ami de nos vies

Édito de février 2021

 

Suivre le Christ, maître et ami de nos vies

 

Jésus et les disciples dans l’évangile selon Saint Marc

L’évangile de saint Marc proposé pour cette année liturgique peut être abordé sous l’angle du rapport entre Jésus et les disciples.

Les premiers versets mettent en scène Jean-Baptiste qui annonce Jésus comme le Messie et qui prépare les cœurs à l’accueillir par le baptême d’eau en vue du baptême dans l’Esprit-Saint (1,1-13).

L’évangile se poursuit par l’appel des disciples et leur compagnonnage avec Jésus (1,14 – 6,6a). Le groupe des disciples prend sa physionomie en se rapprochant de Jésus et va ainsi se distinguer des adversaires et de la foule.

Une troisième partie pourrait s’intituler : la formation des disciples (6,6b – 10). Jésus les instruit par l’explication des Ecritures et par des miracles manifestant son autorité divine. Il structure le groupe en instituant le collège des Douze apôtres qui sont associés à son ministère. 

La dernière étape de l’évangile relate l’abandon des disciples à l’heure de la passion et de la mort de Jésus et leur convocation à sa résurrection en Galilée (11-16).

 

Être disciple, c’est suivre et imiter le Christ

Plus que les autres évangélistes, Marc souligne le rapport étroit entre Jésus et ses disciples que l’on voit très souvent à ses côtés. Il leur demande non seulement un attachement à son enseignement, mais également à sa personne, comme l’illustre l’appel de l’homme riche (cf. 10,21). Dom Columba Marmion dans son livre Le Christ, vie de l’âme, une des grandes œuvres spirituelles du 20e siècle, écrit :

« Les chrétiens des premiers temps […] comprenaient que Dieu nous a donné son Fils unique, le Christ Jésus pour qu’il soit tout pour nous […] ; ils comprenaient le plan divin : Dieu a donné au Christ la plénitude de grâce pour que nous trouvions tout en lui […] et c’est pourquoi leur vie spirituelle était à la fois si simple et si féconde » (Ed. Maredsous, 1947, p. 33-34).

 

Être disciple, c’est se remettre humblement à la grâce de Dieu

Tout en soulignant le compagnonnage de vie des disciples avec Jésus, saint Marc ne cesse paradoxalement d’évoquer leur incompréhension. Ainsi Jésus lui-même leur a reproché de ne pas comprendre la parabole du semeur (4,13). Et quand Jésus marchait sur les eaux pour rejoindre ses disciples qui peinaient à ramer, l’évangéliste conclut : « ils étaient au comble de la stupeur, car ils n’avaient pas compris le miracle des pains : leur cœur était endurci » (6,51-52).

Le récit de la Passion selon saint Marc met en relief l’abandon de Jésus par ses disciples et son isolement : Judas le trahit, Pierre le renie, les disciples dorment à Gethsémani et tous s’enfuient lorsque l’on vient arrêter Jésus. Cette insistance sur l’incompréhension et la lâcheté des disciples peut être expliquée par l’humilité de saint Pierre qui a été une des sources privilégiées de saint Marc à Rome pour la rédaction de l’évangile. Mais cette insistance manifeste également l’identité profonde du disciple, il est du Christ, entièrement dépendant de lui. Et pour le suivre et lui ressembler, il ne peut compter que sur la grâce de Dieu.

 

Louise Nicolle, un modèle de disciple pour notre temps[1]

Louise Nicolle œuvra, dans la deuxième partie du 19ème siècle, au service de l’éducation humaine et spirituelle des filles des quartiers pauvres de Saint-Amand. Lors de son allocution à l’issue de la dernière eucharistie dans la chapelle, rue du 18 juin, M. le curé Jean-Marc Bocquet affirmait : « Elle mit en valeur une pratique inspirée de l’Evangile, que lui suggérait sa foi chrétienne et sa fréquentation assidue de l’eucharistie. Avec ses collaboratrices, elle créa la congrégation des Humbles Filles du Sacré-Cœur. En même temps, à Turin, c’est un nommé Don Bosco qui donnait aux jeunes Piémontais le goût d’une vie animée par la foi chrétienne ».  

+ Vincent Dollmann

Archevêque de Cambrai

 

 

[1] (Cf. Eglise de Cambrai n. 30, janvier 2021, p 22-23).

 

Article publié par Cathocambrai • Publié le Vendredi 19 février 2021 • 83 visites

keyboard_arrow_up