La vocation baptismale, consécration et mission

Edito du 6 décembre

La vocation baptismale, consécration et mission

 

En accueillant la vocation du baptême comme un appel à vivre dans et pour l’amour du Christ, elle nous transforme au plus profond de notre être et nous engage à la suite du Christ.

Le baptême consacre toute notre personne au Christ, avec ce sacrement nous devenons ‘chrétien’, un ‘autre Christ’, et donc enfant de Dieu et temple de son Esprit. Le baptême confère une identité et une dignité inégalable, commune à tous les membres de l’Église qu’ils soient 'pape' ou 'petit enfant'. Le Pape saint Léon s’écriait ainsi dans son homélie de la Nativité : « Chrétien, prends conscience de ta dignité…  Rappelle-toi à quel chef tu appartiens, et de quel corps tu es membre… Par le sacrement du baptême, tu es devenu temple du Saint-Esprit… ».

Le Baptême, comme l’Ordination, confère un « caractère sacramentel indélébile » que le Concile de Trente définissait comme « un signe mystérieusement imprimé dans l’âme », c’est à dire au plus profond de l’être. On ne peut être baptisé une seconde fois, car Dieu ne reprend pas ce qu’il donne ; et recevoir une identité est définitif. Devenir fils et fille de Dieu par le Baptême, c’est manifester au grand jour ce qui était déjà inscrit dans notre vie par la création. Dieu est lié à chaque être humain. Le Baptême l’affirme et le réalise explicitement. Il me donne d’accueillir personnellement la parole que Dieu a adressée à Jésus lors de son Baptême par Jean : « Tu es mon fils bien-aimé ! ».

Si la vocation baptismale est une consécration à Dieu, elle est également une mission. Au moment de l’onction du Saint-Chrême, qui signifie le don de l’Esprit Saint et annonce la Confirmation, le célébrant dit : « Désormais, tu es membre du corps du Christ et tu participes à sa dignité de prêtre, de prophète et de roi ».

Ces trois titres soulignent la dignité du baptisé, mais également sa mission dans les pas du Christ. Car ces trois titres reviennent d’abord au Christ, il est le seul grand prêtre pour toute l’humanité, le seul roi de la création et le seul prophète portant fidèlement la Parole de Dieu au monde.

À la suite du Christ et soutenu par l’Esprit Saint, le baptisé est prêtre en gardant une relation vivante à Dieu par la prière et l’offrande de toute sa vie.

Le baptisé est prophète en se mettant au service de la Parole de Dieu par l’annonce et le témoignage.

Le baptisé est roi en vivant les responsabilités et les engagements dans l’esprit du Christ serviteur. C’est la mission spécifique des fidèles laïcs, comme l’enseigne le Concile Vatican II ; ils ont à : « orienter les réalités temporelles selon le Christ […] à la louange du Créateur et Rédempteur » (Lumen Gentium n.31).

 

Quand on réfléchit à ce qu’est un baptisé, comme d’ailleurs pour un prêtre, il y a toujours à tenir ensemble ces deux aspects : sa consécration à Dieu et sa mission. La Vierge Marie à l’Annonciation peut nous éclairer ; quand elle se présente comme la servante du Seigneur, elle lui dit sa disponibilité à la mission de mère de son Fils, mais surtout son désir de lui appartenir, d’être consacrée à Lui.

 

  Vincent DOLLMANN

Archevêque de Cambrai

Article publié par Cathocambrai • Publié le Mercredi 12 décembre 2018 • 346 visites

keyboard_arrow_up