Voeux a Mgr Dollmann par les prètres africains Fidei Donum et étudiants

Mgr Dollmann vous partage les voeux reçus en cette nouvelle année 2020

  • ERIPIDE (poète grec, 5è s. avant J-C) : « Parle, si tu as des mots plus forts que le silence »
  • Au début d’une nouvelle année, c’est à Dieu qu’il revient en tout premier lieu, de dire le mot « merci », lui qui nous a créés et qui par son Incarnation dans notre humanité nous a apporté le salut. C’est lui que nous bénissons pour les innombrables merveilles qu’il a accomplies dans le passé et qu’il accomplira encore en cette nouvelle année qui commence. Que son nom soit loué.
  • Avant tout propos, en mémoire de tous les deuils qui ont frappé le clergé, le diocèse de Cambrai et nos familles au cours de cette année qui s’achève, je voudrais nous inviter à observer une petite minute de silence de prière.

 

Excellence et cher père,

Les années se succèdent mais ne se ressemblent pas. Et déjà, nous voici dans votre deuxième année d’épiscopat, comme pasteur à la tête de l’Archidiocèse de Cambrai, où vous avez succédé à Mgr François GARNIER, de vénéré mémoire.

Sans avoir la prétention d’anticiper sur votre visite « ad limina », il nous semble opportun de souligner ici combien chacun de nous a vécu une année civile et pastorale, positive, pleine, fraternelle, dynamique et engagée, qui donne à notre « vivre ensemble » l’image d’une « Eglise famille de Dieu », en pleine croissance.

Dans la continuité pastorale avec vos prédécesseurs, la vision de proximité, d’ouverture et de communion que vous essayez d’imprimer à la pastorale diocésaine ne passe pas inaperçue. En cela, bien des faits et des actions peuvent être cités à titre d’exemples. Sans froisser votre modestie, qu’il nous soit simplement permis de retenir entre autres, l’inoubliable rencontre pastorale que vous avez initiée avec chaque prêtre ou agent pastoral et les concertations organisées avec les différents groupes, institutions et acteurs pastoraux du diocèse, à l’entame de votre prise de fonction, ce qui entretient un bon climat de confiance avec vous, vos prêtres, et les laïcs, et une bonne collaboration pour un bon décollage de votre action pastorale.

Par ailleurs votre souci particulier pour la pastorale des vocations, qui n’est plus à démontrer, est pour nous la preuve que la rareté des vocations qui s’observe actuellement en France et en Europe, n’est pas un drame absolu et sans lendemain d’espoir. Ce qui nous rassure que l’action, la confiance dans la prière et la bienveillance de Dieu, seul « maître de la moisson », peuvent avoir plus de pertinence et d’efficacité que les solutions alternatives proposées actuellement au célibat des prêtres, par le monde et dans l’Eglise.

Avec une allure sportive infatigable, et comme le premier des catéchistes du diocèse, vous n’épargnez aucun effort pour saisir les occasions d’enseigner le peuple de Dieu qui vous est confié, les fidèles comme les pasteurs, et de les rappeler aux fondamentaux de la foi chrétienne, et aux valeurs du christianisme, qui de nos jours tendent de plus en plus à disparaître de la pratique religieuse et des habitudes. Il est inutile ici de rappeler que la retraite sacerdotale que vous avez prêchée aux prêtres, récemment aux Monts des Cats, alors que vous étiez en pleine visite pastorale dans l’Avesnois, fut une véritable catéchèse spirituelle appréciée de tous.

Aussi, en nommant récemment, deux prêtres africains, dans le nouveau Conseil presbytéral, vous manifestez une grande confiance aux prêtres africains, en mission dans votre diocèse.

Excellence et Cher Père, nous ne saurions ici, de manière exhaustive, énumérer tous les actes qui actualisent concrètement votre vision et votre orientation pastorale, aujourd’hui, dans l’Eglise particulière de Cambrai. C’est une mission qui n’est pas facile ; comme d’ailleurs, toutes les tâches qui exigent de l’homme, un changement des habitudes et des comportements.

C’est pourquoi, au regard de tout ce qui précède, nous ne pouvons pas terminer notre discours, sans vous dire un grand merci pour ce que vous faîtes, et vous présenter les vœux et souhaits les plus chers, qui jaillissent du fond de nos cœurs.

Au milieu des situations difficiles et éprouvantes que traverse le monde aujourd’hui, les scandales, doutes et incertitudes qui secouent l’église et qui préoccupent hautement la Conférence des évêques de France, ainsi que les angoisses, les peurs et les frustrations qui plombent les cœurs des français aujourd’hui, nous vous souhaitons d’être un pasteur selon le cœur de Dieu, à l’image du Bon Pasteur.

Que cette nouvelle année 2020 par la grâce de l’Emmanuel, vous apporte une santé ferme, et un esprit sage et éclairé pour gérer efficacement les vents contraires, qui viennent secouer la barque de l’Eglise, afin de conduire le peuple de Dieu vers les « bons pâturages et les rives du salut ».

Enfin, que Marie Mère de l’Eglise vous protège et vous apporte toujours son secours indéfectible.

 

Vos prêtres, Fidei Donum et étudiants, en mission dans le diocèse de Cambrai, en vous assurant de leur prière, et de tout leur soutien vous disent encore : BONNE, HEUREUSE, ET SAINTE ANNEE 2020.

 

 

Cambrai le 06 janvier 2020

MB.

Article publié par Service communication • Publié le Mercredi 08 janvier 2020 • 192 visites

keyboard_arrow_up