Accueil liturgique de votre évêque en 2018 en la Fête du Christ Roi,
un jour d’anniversaire bien particulier

Hier en la fête du Christ-Roi, je me suis remémoré l’accueil chaleureux des diocésains au début de mon ministère d’archevêque de Cambrai. J’ai reçu en cadeau une belle photo de la famille diocésaine réunie au palais des grottes pour la messe de la Fête. C’est l’occasion pour moi de renouveler ma gratitude à vous, prêtres, diacres, consacrés, animateurs en pastorale, séminaristes et l’ensemble des baptisés et des habitants du diocèse.

Pour la messe le matin, j’ai eu la joie d’accueillir un jeune couple avec ses quatre enfants dans la chapelle de l’archevêché. Elle représentait l’image de la famille diocésaine dont nous pouvons nous réjouir mais que nous avons toujours à construire. La participation de chaque génération dans nos célébrations mais aussi dans nos lieux de concertation et de décision doit être une attention habituelle dans le diocèse.

Vers Midi, sachant qu’il y avait une manifestation devant la Cathédrale à quelques pas de l’archevêché pour la relance des célébrations dans nos églises, j’ai fini par rejoindre participants et pu vérifier qu’ils portaient le souci de la distanciation sociale et d’un climat serein. La bénédiction à laquelle j’ai été convié, me donnait l’occasion d’encourager les personnes à rejoindre les églises pour la prière silencieuse et à se séparer dans un climat de paix. Comme évêque je porte en moi la passion de l’unité, prêt à rejoindre les personnes là où elles sont. Je désire en même temps, que nous arrivions à nous mobiliser ensemble face au défi du droit à un travail digne pour tous et à celui de la sauvegarde de la création en commençant par le respect de la vie humaine.

L’après-midi, j’ai rejoint la cathédrale pour un temps de prière personnelle. Grâce au recteur et à toute une équipe, la Cathédrale reste ouverte le plus longtemps possible, offrant aux uns un temps de prière silencieuse, à d’autres une écoute, à d’autres encore l’accueil du sacrement du pardon et, le dimanche, la possibilité de recevoir la Sainte Communion.

Durant le temps du confinement un étudiant a rejoint l’archevêché, lieu qui lui permet d’alterner le suivi des cours par internet et le service d’accueil à la Cathédrale et de visite à domicile.

Il y a deux ans qui aurait imaginé le contexte social et ecclésial actuel lié à la pandémie de covid ? Certains ont fait et font face à l’épreuve de la maladie et de la mort. Beaucoup d’habitants sont confrontés à la précarisation. Certains ont eu à reporter des étapes importantes dans leur vie chrétienne, des confirmations et des mariages, mais aussi des ordinations, je pense aux trois candidats au diaconat permanent, MM. Philippe Daël, Bernard-Gilles Flipo et Fabrice Gambier qui auraient dû être ordonnés samedi dernier.

Merci pour le témoignage de votre vie chrétienne, merci pour votre attachement de corps et de cœur à la famille diocésaine.

 

+ Vincent Dollmann
Archevéque de Cambrai

 

 

Article publié par Service communication • Publié le Mercredi 25 novembre 2020 • 149 visites

keyboard_arrow_up