Communiqué de Monseigneur Dollmann pour la journée du malade 2024

Ce 11 février 2024, c'est le dimanche de la santé et la fête de Notre Dame de Lourdes. Voici le communiqué de Monseigneur Dollmmann.

Durant ma visite pastorale dans le doyenné du Mormal, j’ai pu en ces jours conférer le sacrement des malades dans des églises ou à domicile. Cela a été possible grâce aux relations de proximité entre les malades et la communauté chrétienne.

Dans le sacrement de l’onction des malades, Jésus se révèle le serviteur souffrant et le médecin. Comme au temps de son ministère public, il continue de s’émouvoir jusqu’aux entrailles devant la personne malade. Bien plus, il vient la toucher pour la mettre en contact avec la source divine de l’amour sauveur.

Merci à toutes les personnes qui œuvrent dans le diocèse au service des malades, de leurs familles et des professionnels de la santé.

Merci à tous ceux qui s’engagent pour une culture de la vie et qui ne peuvent se résigner, selon les mots du Pape, à la « culture du rejet, dans laquelle les personnes ne sont plus perçues comme une valeur fondamentale à respecter et à protéger, surtout celles qui sont pauvres ou avec un handicap, si elles ne servent pas encore – comme les enfants à naître –, ou ne servent plus – comme les personnes âgées ».

Que ces remerciements prolongent en ce jour en action de grâce avec la Vierge Marie. Commençons par tracer un beau signe de croix sur nous, comme elle y invitait Bernadette à la première apparition le 11 février 1858. Et chantons avec elle le Magnificat, « Mon âme exalte le Seigneur […] Son amour s’étend d’âge en âge sur ceux qui le craignent ».

 

Monseigneur DOLLMANN

Archevêque de Cambrai

 

 

> A LIRE EGALEMENT

Le message du Pape François

« Il n’est pas bon que l’homme soit seul » (Gn 2,18).
Soigner le malade en soignant les relations

 

 

 

 

 

 

Article publié par Service communication • Publié le Vendredi 09 février 2024 • 259 visites

keyboard_arrow_up