Communiqué de Mgr Vincent Dollmann
suite aux premières annonces du déconfinement

Annonces du Premier Ministre concernant le déconfinement (Parlement, 28 avril 2020)

Avec les évêques de France, je ne peux cacher ma déception et mon interrogation par rapport
aux restrictions pour le culte, qui nous seront imposées au-delà du 11 mai, date où les écoles
et les commerces pourront rouvrir. Les évêques de France auront d’ailleurs une nouvelle
séance de visioconférence lundi prochain, 4 mai et espèrent pouvoir être mieux entendus par
le gouvernement.
Les communautés chrétiennes n’ont pas manqué de prouver leur capacité à s’adapter d’une
manière responsable devant l’ampleur de l’épidémie. Depuis le confinement, elles ont su
gérer l’ouverture des églises et organiser les célébrations des funérailles. Les paroisses, les
mouvements et les services ont su faire preuve de créativité pour poursuivre les missions de la
prière, de l’annonce de l’Evangile et de la charité.

I. Rappels des règles jusqu’à la date du déconfinement : le 11 mai prochain

1-Aucune messe le dimanche ou en semaine, avec une assemblée de quelque taille qu’elle
soit, ne doit être célébrée. Les églises peuvent rester ouvertes, avec moins de 20 personnes en
prière individuelle et à distance les unes des autres.

2-En ce qui concerne les célébrations de funérailles, elles peuvent pour le moment se tenir
dans les églises. L’assemblée devra être inférieure à 20 personnes et celles-ci devront se
répartir dans l’ensemble de l’église. Il ne peut y avoir de célébration avec messe. Les messes
pour le défunt ont à être célébrées par le prêtre seul. Avec la famille, elles auront à être
reportées après la période de pandémie.
Seul celui qui préside bénit le corps avec l’eau bénite ; les autres s’approchent et s’inclinent
sans toucher le cercueil et font le signe de croix sur eux-mêmes.

3-Les confessions doivent se faire dans des lieux qui permettent un mètre de distance et de ne
pas se tenir face à face.

4-La visite aux personnes âgées et aux familles en deuil peut se faire par les prêtres, diacres,
consacrés et laïcs, de moins de 70 ans et en bonne santé. Il faut alors s’abstenir de tout contact
et garder la bonne distance. Pour ces visites, il faut être muni de la déclaration «attestation de
déplacement dérogatoire ».

5-Pour la célébration du sacrement des malades, le prêtre peut recourir à un instrument
comme le stylet pour l’onction d’huile (Cf. Droit Canonique n.1000, § 2).
(Cf. Communiqué du dimanche 17 mars 2020)


II. Vers la fin du confinement, sous le regard de la Vierge Marie

Nous entrons dans le mois de Mai, mois dédié à la Vierge Marie et à la prière du chapelet.
Notre diocèse est consacré à Marie sous le vocable de Notre-Dame de Grâce, fêtée le 15 mai.
La Neuvaine qui débute le 7 mai sera marquée par un chapelet médité à 18h et la messe à
18h30 tous les soirs à la Cathédrale, retransmis sur le site internet cathocambrai.com.
Nous pourrons ainsi vivre un moment intense de communion de prière. Le chapelet est un
véritable soutien pour la fidélité et le renouvellement de notre prière personnelle et en famille.
Prions le Seigneur, par la Vierge Marie, pour toutes les personnes malades, pour les défunts et
leurs proches. Prions pour le personnel soignant et tous ceux qui nous permettent de vivre en
sécurité et de subvenir aux besoins élémentaires de l’alimentation et des soins. Prions pour les
habitants de notre pays et les responsables politiques. Prions pour la France afin qu’elle
surmonte la crise en lien avec les autres peuples en s’appuyant sur les fondements spirituels
de l’Evangile du Christ.
Enfin, prions pour nous-mêmes afin que cette épreuve purifie et renforce notre foi et notre
charité dans le Christ Jésus.
Nous aurons sans doute d’ici une semaine quelques éléments plus précis pour les différentes
étapes du déconfinement. Déjà, je vous invite à faire parvenir vos remarques et suggestions
aux Pères Emmanuel Canart et Mathieu Dervaux, vicaires généraux.
Que la Vierge Marie, Notre Dame de Grâce qui tient Jésus serré tout contre elle, nous garde
dans la joie d’être ses disciples.


 Vincent DOLLMANN
Archevêque de Cambrai

Article publié par Marc BEAUMONT • Publié le Mercredi 29 avril 2020 • 1381 visites

keyboard_arrow_up