Décès de Mgr François Garnier, un an déjà.

Les chrétiens et l’ensemble des habitants du diocèse se souviendront encore longtemps de la mort de Mgr Garnier à l’aube de la fête de l’Assomption de la Vierge Marie.

Nous n’aurons pas eu la possibilité de vivre les différentes étapes de son départ en retraite et de mon entrée progressive dans la responsabilité d’archevêque. Mais le message qu’il nous aurait transmis peut sans doute se lire dans la prière de saint Paul, dont il a tiré sa devise épiscopale : « Je fléchis les genoux en présence du Père de qui toute paternité au ciel et sur terre tire son nom, qu’il daigne vous armer de puissance par son Esprit pour que le Christ habite en vos cœurs par le foi et que vous soyez enracinés, fondés dans l’amour » (Ep. 3,14-17).

Les célébrations de la Vierge Marie en son entrée corps et âme dans le Ciel, fortifient en nous la foi et la charité. Dans le contexte particulier pour notre diocèse du premier anniversaire de la mort de Mgr Garnier, mais aussi pour la France, de la révision des lois de bioéthique, je vous propose les deux intentions suivantes :

  • Seigneur, nous te confions Mgr François Garnier qui nous a quittés il y a un an, et tous les évêques et prêtres défunts de notre diocèse. Accorde leur d’avoir pleinement part à la vie du Christ Ressuscité qu’ils ont annoncée et servie sur terre.
  • Seigneur nous te confions les responsables politiques et tous les citoyens de notre pays. Eclaire leur conscience afin que la vie de chaque personne soit protégée de sa conception au seuil de sa mort, et que chaque enfant puisse bénéficier de l’amour d’un père et d’une mère.

 

En communion de foi et de charité,

+ Vincent Dollmann

 

Article publié par Service communication • Publié le Mercredi 31 juillet 2019 • 456 visites

keyboard_arrow_up