Message pour le dimanche de la santé et la journée mondiale du malade

Message du Pape François

 

 "Vous n’avez qu’un seul maître et vous êtes tous frères" (Mt 23, 8)

La relation de confiance à la base du soin des malades

 

Avec la pandémie de covid, l’épreuve de la maladie et parfois du deuil a rejoint d’une manière directe ou indirecte notre quotidien, Plus que jamais, elle « nous fait sentir notre vulnérabilité et, en même temps, le besoin inné de l’autre » (Message, n.2).

Merci aux personnes malades pour leur participation à la vie de l’Eglise. Merci aux jeunes malades que j’ai pu croiser ces dernières semaines ; à Jimmy qui vient de recevoir le sacrement de la confirmation, au moment où il désire entrer dans la vie professionnelle en faisant face courageusement à une maladie orpheline. Merci à Agathe qui vient de recevoir en urgence les sacrements de l’initiation chrétienne. L’arrêt des traitements ne l’ont pas empêchée de poursuivre son cheminement de foi. Elle est épaulée par ses amis d’études, notamment Mathilde la marraine qui a été confirmée avec elle pour être à la hauteur de sa mission.

 

En rattachant le Service des malades au ministère du Seigneur Jésus, le Pape rappelle qu’il est également à vivre sous forme communautaire : « En effet, l’amour fraternel dans le Christ engendre une communauté capable de guérison qui n’abandonne personne, qui inclut et accueille, surtout les plus fragiles » (n.3).

Merci à tous ceux qui portent ce souci par la visite fraternelle, par le Service de la communion eucharistique et par le lien de la prière.

Merci à toutes les personnes consacrées engagées dans cet apostolat et aux membres du Service évangélique des malades.

Dans son Message, le Pape plaide pour une relation de soin qui prenne en compte les composantes physique, humaine et spirituelle de la personne : « Valoriser cet aspect aide aussi les médecins, les infirmiers, les professionnels et les volontaires à prendre en charge ceux qui souffrent pour les accompagner dans un parcours de guérison, grâce à une relation interpersonnelle de confiance » (n.4).

Merci aux membres du Service diocésain de la santé et des aumôneries, pour leur fidélité et leur courage à promouvoir cette approche.

 

Dans le contexte de la crise sanitaire actuelle, je vous invite tous à redoubler de courage et d’imagination pour garder des contacts avec les personnes malades.

Recevons l’encouragement du Pape lui-même qui termine son Message ainsi : « Je confie toutes les personnes malades, les agents de santé et ceux qui se prodiguent aux côtés de ceux qui souffrent, à Marie, Mère de miséricorde et santé des malades. De la Grotte de Lourdes et de ses innombrables sanctuaires érigés dans le monde entier, qu’elle soutienne notre foi et notre espérance et qu’elle nous aide à prendre soin les uns des autres avec un amour fraternel. Sur tous et chacun, je donne de tout cœur ma Bénédiction » (n.5).

 

symbole_croix-eveque symbole_croix-eveque  Vincent Dollmann
Archevêque de Cambrai

Article publié par Service com • Publié le Mardi 09 février 2021 • 1383 visites

keyboard_arrow_up