Le Jeudi-Saint, n’oublions pas d’applaudir nos prêtres !

Aux habitants, aux baptisés du diocèse de Cambrai

 

Le Jeudi-Saint, n’oublions pas d’applaudir nos prêtres !

 

Dans le contexte actuel de crise sanitaire, nous portons dans notre prière les personnes malades, celles qui sont décédées, ainsi que leurs familles. Nous sommes particulièrement solidaires de ceux qui sont aux avant-postes : les médecins, les infirmiers, toutes les personnes qui participent aux soins, les ambulanciers et les pompiers, mais aussi les standardistes, les secrétaires et les agents des services techniques des hôpitaux et des EHPAD.  

Nous pensons également à tous ceux qui veillent à l’unité et à la sécurité nationales : les autorités civiles, politiques, militaires, mais aussi au monde de l’éducation et de la vie associative.

La pandémie nous rend davantage conscients de l’importance des personnes travaillant dans le monde agricole, dans la production agroalimentaire, dans le commerce, le transport et les services de nettoyage.

Nous n'oublions pas les journalistes des différents médias qui ne relaient pas uniquement les faits-divers et les événements à sensation, mais la vie de toutes ces personnes qui garantissent quotidiennement la sécurité et la solidarité dans notre pays.

A cette liste, je désire aujourd’hui ajouter les prêtres qui sont chargés au nom du Christ et de l’Eglise à servir la foi au Dieu de la vie et la charité pour tout homme. Le confinement ne les a pas séparés du monde : ils prient quotidiennement pour l’humanité notamment à travers la liturgie des Heures, la prière des psaumes. Ils célèbrent la messe qui maintient l’humanité dans la communion de vie et d’amour avec Dieu, que le Christ a établie par sa mort et sa résurrection. Les prêtres avec les diacres, âgés de moins de soixante-dix ans et en bonne santé, se sont rendus prioritairement disponibles pour le service des malades et la pastorale des funérailles.

Les prêtres soutiennent les personnes à travers le courrier, le téléphone et les réseaux sociaux. Les initiatives sont largement relayées par l’équipe du Service de Communication qui ne ménage pas ses efforts.

En lien avec les applaudissements chaque soir pour remercier et encourager le personnel soignant, nous le faisons également pour nos prêtres en ce jour où le Christ a institué l’eucharistie et le ministère sacerdotal.

Nous pouvons le faire par la prière et éventuellement par un message à travers les moyens de communication à notre disposition.

Merci à tous les prêtres œuvrant dans le diocèse et dans le monde.

Merci à nos prêtres aînés, résidant à la Maison de retraite Saint-Jean-Marie Vianney ou dans d’autres institutions, ou habitant seul. Nous leur souhaitons ainsi qu’à l’ensemble des personnes âgées de sentir que nous tenons à eux et que la société et l’Église ont besoin d’eux.

Merci aux séminaristes qui pour la plupart ont rejoint le diocèse. A part la Propédeutique de Versailles, structure plus petite, les Séminaires d’Issy-les-Moulineaux et d’Orléans ont été obligés de fermer. Comme l’ensemble des étudiants, nos séminaristes suivent leurs cours à distance et participent à la vie communautaire et pastorale dans les paroisses d’accueil de Cambrai, Douai et Maubeuge.

Je salue également les jeunes gens qui sont en lien avec le Service des Vocations et qui auraient dû passer les fêtes pascales ensemble, à l’archevêché de Cambrai.

Merci et félicitations aux prêtres jubilaires de cette année!

70 années de sacerdoce

Père DESCOUVEMONT Pierre

Père LECOINTE Jacques

60 ans de sacerdoce

Père BERNARD Jacques

Père COEURET Jean

Père DECAESTECKER René

Père POULET Hervé

Père SAMAIN Marius

50 ans de sacerdoce

Père BAUFFE Christian

Père DEVRED Claude

Père JETTE Jean Paul

Père SKRZYPCZAK Lucien

40 ans de sacerdoce

Père POTIER Didier

Père VEYS André

25 ans de sacerdoce

Père BOUTROUILLE Eric

Père MOURA Jean Marie

 

Pour les diacres, il n’y a cette année qu’un jubilaire : M. Eric Hautcoeur qui fête ses 25 ans d’ordination.

Contraints au confinement, notre ministère d’évêque et de prêtre est renvoyé à l’essentiel, à notre compagnonnage avec le Christ Bon Pasteur qui nous éclaire par sa Parole et nous conforme à sa vie donnée.

En vous assurant de ma communion dans le ministère sacerdotal, je vous transmets la méditation sur le prêtre d’un manuscrit de Salzbourg datant du Moyen-âge, et que j’aime à me remémorer.

 

Un prêtre doit être
À la fois grand et petit,
Noble d’esprit, comme de sang royal,
Simple et naturel, comme de souche paysanne,
Un héros dans la conquête de soi,
Un homme qui s’est battu avec Dieu,
Une source de sanctification,
Un pécheur pardonné,
De ses désirs le maître,
Un serviteur pour les timides et les faibles,
Qui ne s’abaisse pas devant les puissants,
Mais se courbe devant les pauvres,
Disciple de son Seigneur,
Chef de son troupeau,
Un mendiant aux mains largement ouvertes,
Un porteur de dons innombrables,
Un homme sur le champ de bataille,
Une mère pour réconforter les malades,
Avec la sagesse de l’âge,

Et la confiance de l’enfant,
Tendu vers le haut,
Les pieds sur la terre,
Fait pour la joie,
Connaissant la souffrance,
Loin de toute envie,
Clairvoyant,
Parlant avec franchise,
Un ami de la paix,
Un ennemi de l’inertie,
Constant à jamais…
Si différent de moi !

                   

                         + Vincent DOLLMANN 

                            Archevêque de Cambrai              

Article publié par Service communication • Publié le Jeudi 09 avril 2020 • 866 visites

keyboard_arrow_up