Lettre concernant la visite pastorale aux acteurs de la solidarité

Notre Évêque souhaite encourager les acteurs de la solidarité (« la diaconie ») dans le diocèse. Il se propose de rencontrer ceux qui entendent son appel.

Ce qu'est une visite pastorale  

    La visite pastorale est l’occasion pour notre évêque de développer le contact avec les membres du peuple de Dieu. Elle a pour but d’aller à la rencontre des chrétiens là où ils vivent et sont engagés au service des autres, pour découvrir leurs actions, les encourager, partager avec ceux qui ont mission, comme tous les baptisés, d’annoncer la Bonne Nouvelle. L’action solidaire s’appuie sur des fondements théologiques et elle a une dimension spirituelle. Une visite pastorale n'est pas une "inspection ». Notre évêque souhaite connaître les groupes, les personnes engagées dans la solidarité, mais il leur appartient de prendre l'initiative de l'inviter.

    De plus, cette visite à la diaconie ne concerne pas seulement les catholiques, l’Eglise étant en lien avec les réalités sociales et avec ce qui fait la vie, le quotidien de chacun. La diaconie désigne les divers engagements sociaux des communautés chrétiennes, elle est la mise en œuvre de l’Evangile de Jésus-Christ au service de la personne, notamment des plus pauvres. Les acteurs de la solidarité sont nombreux et divers : services sociaux, bénévoles associatifs, membres de collectifs.

 Une telle visite pastorale sera l’occasion pour notre évêque de découvrir les liens qui se tissent avec d’autres acteurs aux périphéries et comment l’Eglise y est présente au service de la dignité de chacun.

    
L’esprit de la visite

    A l’occasion de ses premières visites pastorales notre évêque a découvert les réalités de certains territoires, en particulier des situations de pauvreté, contre lesquelles différents acteurs de terrain agissent. Dans un contexte rendu plus compliqué par la pandémie, il souhaite leur renouveler ses encouragements. Soucieux que l’Eglise soit présente auprès des plus vulnérables, il veut assurer ceux qui œuvrent à tisser des liens de solidarité, de son vif intérêt pour les questions sociales. Cette visite pastorale sera pour notre évêque l’occasion de rencontrer les personnes, de découvrir son diocèse sous un autre angle, celui de la diaconie et de la solidarité, d’élargir aussi ses relations, d’approfondir certains thèmes déjà évoqués lors des précédentes visites pastorales. Enfin notre évêque souhaite favoriser les liens entre les différentes structures, le travail en réseau, dans l’Eglise et avec des acteurs de la société civile car un des atouts du diocèse de Cambrai est la bienveillance entre les personnes, et en particulier des élus et des autorités de l’Etat, à l’égard de l’action sociale de l’Eglise.
 

« Un temps pour changer » Pape François

      Le contexte de la pandémie a fait surgir de nouvelles questions, de nouveaux défis. La crise sanitaire invite chacun de nous à s'interroger sur l'organisation actuelle de nos sociétés. Le point de vue de chacun peut enrichir le débat et ouvrir des voies nouvelles. Ce contexte, en particulier lors du confinement, nous a fait prendre conscience de l'importance des liens, familiaux, amicaux, sociaux, et il a stimulé la créativité de chacun pour maintenir, des relations sociales en particulier avec les plus fragiles et pour que leur point de vue soit pris en compte. Dans le chapitre 6, intitulé « l'amitié sociale », de Fratelli tutti, le pape François appelle "à développer une culture de la rencontre ". Il utilise la figure du polyèdre aux multiples facettes pour représenter une société du dialogue où chacun a sa partition à jouer : « En effet, on peut apprendre quelque chose de chacun, personne n'est inutile, personne n'est superflu. Cela implique que les périphéries soient intégrées. Celui qui s'y trouve a un autre point de vue, il voit des aspects de la réalité qui ne sont pas reconnus des centres du pouvoir où se prennent les décisions les plus importantes ». (Nouvelle culture, § 215).
Dans le contexte de la pandémie et en l'état actuel des mesures sanitaires, la liste des dates auxquelles Mgr Dollmann est disponible, ne comporte pour le moment que des rencontres en journée et en week-ends, en raison du couvre-feu. Mais, en fonction de l'évolution de la situation sanitaire, des rencontres en soirée pourront être programmées pour faciliter la participation des personnes qui travaillent. La revue Eglise de Cambrai et le portail CathoCambrai.com présenteront des propositions (réco, …) que beaucoup de personnes pourront rejoindre.

 

Ce que nous vous proposons, diocésains (service de la diaconie, autre service, EAP, Conseil de doyenné, mouvement, établissement catholique, communauté, …, de tous les âges).

  • Lire ensemble cette Lettre.
  • Lister des défis auxquels vous devez faire face depuis un moment, et particulièrement en cette période. Lister aussi les « pousses » que vous constatez, les personnes et les associations qui « bougent ».
  • Nommer les groupes avec lesquels vous travaillez au quotidien ou sur des objectifs précis, avec des résultats (groupes d’Église ou hors Église).
  • Choisir ce que vous aimeriez que l’Evêque connaisse de votre action, et les personnes que vous aimeriez qu’il rencontre.
  • Établir avec une personne de l’Équipe de pilotage un rendez-vous que vous organiserez, auquel vous inviterez (groupes de la société civile avec lesquels vous travaillez, personnes de la paroisse et du doyenné qui sont concernés). Les membres de l’Équipe de pilotage connaissent les disponibilités que l’Evêque a libérées. Ce rendez-vous peut avoir la forme d’une rencontre ordinaire avec une équipe, ou d’une recherche avec des responsables, ou d’une visite auprès d’une initiative « hors Église » qui est inspirante ou d’un débat autour d’une thématique qui vous questionne.

 

Tout ce que nous ferons à plusieurs aura plus de sens et de suite. Cherchons des choses très simples, mais vos propositions peuvent être aussi originales, inventives, ou festives.

Au plaisir d’avancer ensemble !

 

Mgr Vincent Dollmann

Et l’Équipe de pilotage :  Marie-Françoise Lecomte, Marie Meurant, Claudine Lanoe, Gérard et Marcelle Briquet, Adrien et Marie-Aline Perrus, Roger Wojtas, Christophe Decherf,

avec Amélia Cafede, secrétaire de l’Evêque.

 

Contact : Père Christophe Decherf : 06 81 10 24 36                                Le 25 février 2021

Article publié par Service com • Publié le Lundi 01 mars 2021 • 664 visites

keyboard_arrow_up