Un merci et un encouragement à ceux qui débutent une nouvelle mission

La date du 1er septembre marque pour un certain nombre de prêtres, diacres et laïcs en responsabilité ecclésiale un changement de mission. Le Conseil presbytéral et le Conseil diocésain de la pastorale ainsi que d’autres structures vont procéder à des renouvellements de membres. Nous pouvons d’abord nous réjouir ; ces changements sont le signe de la vitalité de notre diocèse. Mais nous avons chacun la responsabilité de soutenir et d’accompagner les personnes qui débutent une nouvelle mission.

Permettez-moi d’évoquer les membres du Conseil épiscopal qui m’ont aidé à entrer dans la charge d’archevêque de Cambrai après le décès de mon prédécesseur Mgr Garnier. Je mesure ce que représente le changement pour les membres qui quittent le conseil épiscopal. Ils ont porté les joies et les peines du diocèse en contact direct et habituel avec l’évêque. Mais la sérénité avec laquelle ils abordent leurs nouvelles missions confirme que la vraie joie est dans la disponibilité au service du Christ et des frères. Ils auront cependant besoin de notre amitié et de notre prière. Je vous confie particulièrement le Père Michel Masclet qui est toujours hospitalisé et dans un état critique après un accident cardiaque.

Je pense encore à ceux qui ont atteint l’âge de la retraite. Il ne s’agit pas de mettre leur identité et leurs compétences entre parenthèse. Un baptisé reste un baptisé pour toute sa vie et donc membre à part entière de l’Eglise. Puissions-nous par notre qualité de relation et notre fidélité aider les personnes à vivre sereinement l’étape vers l’âge de la retraite. Les missions ne s’arrêtent jamais complètement, de nouvelles peuvent être accueillies, mais à un autre rythme et selon l’état de santé et les compétences personnelles.

Permettez-moi surtout d’exprimer au nom des habitants du diocèse, mes remerciements à tous ceux qui vont vivre des changements de mission. Merci pour leur disponibilité à poursuivre avec sérénité et joie le service de l’Evangile du Christ pour le monde d’aujourd’hui.

Mes remerciements vont à toutes les personnes qui accompagnent ces changements par leur prière et leur aide, autant au départ d’un lieu ou d’une instance, qu’à l’accueil dans la nouvelle mission.

On me demande parfois, « alors est-ce qu’après un an, vous vous êtes fait au Nord ? » J’aurais envie de retourner la question : « est-ce que vous vous êtes fait à l’évêque que je suis ?  Et êtes-vous disposé à le soutenir par votre prière et votre engagement à vivre et témoigner de l’Evangile du Christ ? »

Bon début d’année pastorale.

 

                                                                                            + Vincent Dollmann

Archevêque de Cambrai

Article publié par Service communication • Publié le Lundi 02 septembre 2019 • 396 visites

keyboard_arrow_up