Suivre le Christ dans sa passion et sa résurrection

Message semaine sainte 2021

Avec le 5ème dimanche de Carême, les lectures et les prières de la messe nous introduisent dans la méditation de la mort et de la résurrection du Christ. Malgré les restrictions sanitaires, nous pourrons cette année participer aux célébrations dans nos églises. Les horaires ont été établis en fonction des normes sanitaires, mais aussi liturgiques. Nous nous réjouissons particulièrement pour les catéchumènes qui contrairement à l’an dernier pourront être baptisés et recevoir l’ensemble des sacrements de l’Initiation entourés par une assemblée.

 

Prier personnellement et en famille

Je vous encourage à intégrer la prière personnelle et en famille, dans votre vie quotidienne. Comme l’an dernier durant le confinement, les services diocésains proposent de nombreuses initiatives, disponibles sur le site du diocèse.

Pour affermir notre attachement au Christ, nous avons besoin des deux formes de la prière, personnelle et communautaire. Jésus les tenait en haute estime. Il aimait se retirer dans le silence pour un cœur à cœur avec Dieu, son Père. Mais il participait également à la vie liturgique de son peuple : il fréquentait les lieux de prière, le Temple et les synagogues ; il était fidèle aux prières rituelles comme le Shema Israël récité matin et soir (Mc 12,28-31) ou les prières à table (Mc14,26).

La fidélité à la prière personnelle et communautaire est un soutien précieux pour ceux qui se préparent aux sacrements et aux étapes de la vie chrétienne. Je pense particulièrement aux jeunes de la Première communion, de la Profession de foi ou de la Confirmation. Si les proches et les accompagnateurs ne prient pas, comment pourront-ils percevoir la présence du Christ à leur vie et lui être fidèles ?

 

Témoigner du Christ aux plus proches

Je vous encourage également à maintenir l’élan missionnaire en commençant par les plus proches. Aux côtés de leurs compatriotes, les chrétiens sont nombreux à soutenir le personnel soignant, les personnes malades ou éprouvées par un deuil, ou encore à venir en aide aux personnes en difficulté économique. La charité du Christ nous presse à cultiver le sens de la relation personnelle de proximité. Durant ma visite pastorale dans le doyenné des Marches du Hainaut, le responsable d’une association d’insertion soulignait l’importance de mettre en lien les personnes en difficulté avec les structures d’aide et de les épauler dans la durée. Cela, chacun d’entre-nous peut le mettre en œuvre, il nous faut surtout accepter d’offrir un peu de temps pour les autres.

La liturgie de la Semaine Sainte et de Pâques offre l’occasion de mettre en œuvre l’appel à aller aux périphéries tel que le Pape nous y invite : qu’est ce qui nous empêche de porter un rameau béni à une personne qui ne rejoint plus nos assemblées ? Et à Pâques, ne pourrions-nous pas partager notre joie de la résurrection du Christ en indiquant l’horaire de célébrations, ou en remettant le signet de saint Joseph édité par le service de communication de notre diocèse ?

Les épreuves et les contraintes liées à la crise sanitaire semblent parfois nous écraser et nous isoler les uns des autres, mais elles font également surgir de belles initiatives de solidarité et de fraternité. Puissions-nous continuer à y être partie prenante et à témoigner de l’espérance du Christ qui offre la vie de Dieu au monde.

Je vous assure de ma proximité quotidienne à travers mon ministère et ma prière. Je le vivrai d’une manière encore plus intense lors des offices de la semaine sainte que je célèbrerai à la cathédrale :

  • Dimanche des Rameaux 28 mars, à 11h, messe des Rameaux
  • Mardi Saint 30 mars, à 10 h, messe chrismale
  • Jeudi Saint 1er avril, à 12h15, célébration de l’eucharistie
  • Vendredi Saint 2 avril, à 15 h, office de la Passion
  • Dimanche 4 avril, à 6h30, vigile pascale
  • Durant l’octave de Pâques, du lundi 5 au vendredi 9 avril, à 18h, je célébrerai la messe pour les baptisés de Pâques et les habitants du diocèse.

Je vous invite à vous joindre aux messes en demandant l’espérance pour participer à la construction d’une civilisation de la vie et de la fraternité.

Le Seigneur qui nous convie à célébrer sa Pâque, nous unit déjà par la prière.

+ Vincent DOLLMANN
 Archevêque de Cambrai

Article publié par Service communication • Publié le Mardi 23 mars 2021 • 380 visites

keyboard_arrow_up