Vers la reprise des célébrations dans les églises

Communiqué du 26 novembre 2020 suite à l'intervention du Premier Ministre

Comme indiqué mercredi 25 novembre, la reprise des célébrations dans les églises est possible dès ce samedi 28 novembre ; malheureusement et je regrette avec mes confrères évêques, pour l’instant la jauge demeure à 30 personnes.

Les responsables des communautés religieuses ont immédiatement repris contact avec les autorités de l’Etat après le discours ce matin de Monsieur le Premier Ministre qui continue d’afficher une grande fermeté. Mais celui-ci reste ouvert aux discussions.

Il faudra poursuivre nos propositions mises en place depuis le confinement dans nos églises : adoration eucharistique, écoute, confessions, distribution de la communion le dimanche… Et là où cela est possible, les messes avec trente personnes sont à proposer. En même temps, je tiens à insister sur le port du masque et sur les règles de distanciation physique, non seulement pendant mais aussi à l’entrée et à la sortie des célébrations.

Les prières et les célébrations à domicile sont à poursuivre et même à pérenniser. L’expérience de l’Eglise domestique est un trésor pour la vie de l’Eglise et le témoignage de l’Evangile dans la société actuelle. Le service de la catéchèse (SIC) et celui de la liturgie élaborent des supports de grande qualité. Les propositions sont faites sur le site du diocèse, elles pourront nous aider pour vivre le temps de l’Avent et de Noël avec plus de profondeur et ferveur.

Les visites à domicile et la proposition de la Sainte Communion pourraient s’élargir aux familles. Durant le premier confinement, le service diocésain des jeunes (jeunes@cathocambrai.com) avait proposé de préparer des jeunes confirmés à cette démarche. On peut également penser à un membre de la famille qui participerait à l’eucharistie et porterait la Sainte-Communion à domicile, ce qui permettrait à un nombre plus important de familles d’être représentées à la célébration.

Je n’oublie pas toutes les personnes qui poursuivent la mission de l’Eglise dans les lieux où cela est possible : les écoles, les hôpitaux, les maisons de retraite…

Je salue également tout ce qui se fait dans le domaine de la solidarité et de la diaconie. Des paroisses ont lancé des projets pour un Noël plus solidaire : invitation par les familles d’étudiants seuls durant les fêtes, maraudes…

Je n’oublie pas également qu’il nous faut garder un coeur ouvert sur l’Eglise universelle et le monde ; aux côtés de nombreuses propositions, "un cadeau pour moi, un cadeau pour lui", initiée par Monseigneur François Garnier, se poursuit.

Puissions-nous participer avec simplicité et confiance à la mission de l’Eglise dans le contexte de crise actuelle. Une crise doit nous amener à renouveler notre accueil du Christ dans nos vies et à entendre son appel à la conversion. Il convie tous les hommes à une vie à la fois sobre et heureuse et les chrétiens à témoigner de la joie d’un Dieu qui s’est fait chair pour nous introduire dans sa communion d’amour et de vie.

En union de prière.


croix-mgr croix-mgr  Vincent Dollmann
Archevêque de Cambrai

 

Consulter les réactions de la conférence des évêques de France

  1. Jauge à 30 personnes ce dimanche : une mesure qui demeure irréaliste et inapplicable. Lire le communiqué du 26 novembre de la Conférence des évêques de France.
  2. La Conférence des évêques de France dépose un référé liberté. Lire le communiqué du 27 novembre.

 

Article publié par Service com • Publié le Jeudi 26 novembre 2020 • 1649 visites

keyboard_arrow_up