A Dieu Père Michel Masclet !

Retrouvez ici le texte de l'homélie de Mgr Dollmann lors des funérailles.

Le soir du décès du Père Masclet, jeudi 5 septembre, nous étions nombreux à nous réunir à l’église Notre-Dame de Douai. Beaucoup d’entre vous étiez unis à nous, en particulier vous qui l’aviez croisé comme aumônier, conseiller, curé, ami… les nombreux témoignages reçus par la famille ou publiés sur les réseaux sociaux l’attestent, A la fin de la prière, j’ai partagé à l’assemblée ma dernière rencontre avec lui à l’hôpital, entouré de sa famille et du Père Bernard Descarpentries. Ne pouvant plus communiquer oralement avec lui, j’ai choisi au nom de toute l’Eglise diocésaine de poser un dernier geste de foi et d’amour ; je lui ai conféré le sacrement de l’onction des malades. J’avais conscience que ce serait plutôt l’extrême onction. Le geste de l’imposition des mains prenait le sens de l’appel à l’Esprit-Saint pour le garder jusqu’au bout dans le lien d’amour au Christ. L’onction d’huile sur le front et sur les mains renvoyait à l’onction du Saint-Chrême reçu au baptême, à la confirmation et à l’ordination sacerdotale. Elle manifestait que le Père Masclet restait uni au Christ bon Pasteur, configuré à lui. Cloué sur son lit et mourant, il était plus que jamais disciple et prêtre de Jésus-Christ. Notre prière mais aussi notre fidélité à chacune de nos vocations vont lui permettre d’accueillir pleinement la vie de Dieu et de continuer à soutenir notre pèlerinage de foi et de charité sur terre.

Merci Père Masclet de demeurer notre ami et notre pasteur par votre prière auprès de Dieu. Merci de nous aider à accompagner les malades et les mourants dans la foi comme nous avons su le faire avec et pour vous.

Que se lèvent d’autres « Père Masclet », tout donnés à Dieu, pour servir les hommes et les femmes de notre diocèse

 

Article publié par Marc BEAUMONT • Publié le Samedi 07 septembre 2019 • 905 visites

keyboard_arrow_up